Contactez-nous

Chroniques de Kheyibaba

Jésus aussi était circoncis !

Publié

le

C’est au détour d’une conversation chipée à son bureau-café que Kheyibaba reçut la révélation. Le messie était de ceux qui préfèrent aller au café après le ftour plutôt qu’à la mosquée. Il était d’un certain âge et maigre comme un clou. Il pataugeait dans ses vêtements, ce qui ne l’empêchait pas d’être droit dans ses bottes, s’agissant de son argumentaire. En effet, il s’employait avec connaissance et clope au bec à convaincre le serveur que Jésus aussi avait le zizi allégé de son prépuce. Cependant, borné comme une mule borgne, son interlocuteur ne voulait rien savoir. « Quoi ! Tu es en train de me dire que Jésus était circoncis comme un Musulman !», s’indigna-t-il. « Non ! Je suis en train de te dire qu’il était circoncis comme un Juif, parce que les Juifs pratiquent également la circoncision et ils ont existé avant les Chrétiens et les Musulmans. Ceci prouve en partie l’appartenance de Jésus au judaïsme », répondit l’illuminé. À ces mots, le serveur se leva puis partit se réfugier derrière le comptoir, comme s’il eût craint d’être contaminé par l’hérésie. Kheyibaba lui, en redemandait. Honteux qu’une si importante information lui eût échappé durant 35 ans – sous réserve de véracité -, il n’osa pas reprendre le relais invisible de la parole. Qu’à cela ne tienne ! Il ferma sa gueule puis vérifia à la source et non à la bouche, dans la Bible, en y mettant qu’un seul doigt à contribution ! Nous y voilà :

Dans l’Évangile selon Saint Luc chapitre 2, verset 21, il est écrit : « Les huit jours étant accomplis pour sa circoncision, il fut appelé du nom de Jésus, nom qu’avait indiqué l’ange avant qu’il fût conçu dans le sein de sa mère. » Grosse gifle que reçut là Kheyibaba sur ses joues creuses ; son vieux voisin disait donc doublement vrai. Jésus était probablement circoncis et juif de naissance, car d’après la modeste culture religieuse de Kheyibaba, ce sont les Juifs qui coupent le zguègue de leurs bébés mâles à l’âge de huit jours. Il fouina encore et lut quelque part : « Le 1er janvier, soit 8 jours après Noël, l’Église catholique romaine célébrait jusqu’en 1974 la fête de la circoncision de Jésus. Hélas ! Le pape Paul VI la remplaça alors par la célébration de Sainte Marie. » Le probablement disparut alors aussitôt de l’esprit de Kheyibaba : Jésus était circonscis. S’en suit alors un cataclysme dans sa boîte crânienne, un milkshake de pensées, de recoupements, de regroupements qui, une fois bien secoués, accoucha d’une unique interrogation : Le prophète Mohammed était-il circoncis ? La question est légitime puisqu’il était déjà adulte (40 ans) lorsqu’il eut la révélation coranique à la 27e nuit du Ramadan.  Voilà qui risque de froisser et d’attirer la sainte colère de certains barbus. À ceux-là Kheyibaba répond par la source, par le Coran, sourate 22, Al-Hajj : « Et luttez pour Allah avec tout l’effort qu’Il mérite. C’est Lui qui vous a élus; et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion, celle de votre père Abraham, lequel vous a déjà nommés « Musulmans » avant (ce Livre) et dans ce (Livre), afin que le Messager soit témoin contre vous, et que vous soyez vous-mêmes témoins contre les gens. » À bon entendeur, salaaamoualikoum.

 Kheyibaba